Laurent ZAÏK
Chef de choeur 
chef d'orchestre
directeur musical

Trompettiste de formation, Laurent ZAÏK fait ses études musicales au CNR de Reims puis au CNSM de Paris ou il obtient plusieurs premiers prix. Il est titulaire d’un DEA de musicologie. De 1998 à 2004 il est chargé de cours au CNSM de Paris (assistant de Michaël Levinas dans la classe supérieure d’analyse) et à l’ARIAM et est invité comme conférencier à la Cité de la musique. Il étudie la Direction d’orchestre avec J.S. Béreau, E. Schelle et P. Cao. Passionné par la scène, il se tourne très vite vers la direction d’œuvres lyriques. Pour le tricentenaire de Racine en 1999, il dirige Esther de Racine et J. Moreau à St-Cyr et à St-Germain-en-Laye. Il dirige La Fille de Madame Angot de Lecocq, 60 représentations au Théâtre Le Trianon, la création des Mystères de Paris de N. Grujic et T. Wernert au Théâtre Le Trianon et au Casino de Paris, L'Opéra de Quat'sous de K. Weill au Théâtre Déjazet en 2012, Madame Butterfly de Puccini au Festival d'Orvieto (Italie). Il a également dirigé en Russie.
Avec Le Groupe Lyrique dont il est le directeur artistique, il a dirigé à Paris et en province les principales opérettes du répertoire (Véronique, La Belle Hélène, La Vie parisienne, La Périchole...) et des oeuvres moins connues (Monsieur Choufleuri, L'Ile de Tulipatan, La Chanson de Fortunio, Croquefer, La Chatte métamorphosée en femme, Bagatelle, Jeanne qui pleure et Jean qui rit d'Offenbach, La Fiancée du scaphandrier de C. Terrasse, Rita de Donizetti. Comme chef de chœur il dirige le Chœur Amadeus, chœur symphonique de 90 personnes, qui se produit annuellement lors d'une vingtaine de concerts. En 2012 le Chœur Amadeus a participé au premier enregistrement mondial de l'oratorio Ruth de César Franck. En 2014 Laurent Zaïk a pris la  direction du Chœur de Chambre de la Cité. Il dirige également Le Concert de Polhymnie, ensemble vocal féminin de 12 chanteuses spécialisées dans le répertoire a cappella du 19ème au 21ème siècle. Le Concert de Polhymnie a été finaliste du Tournoi International de Vérone en 2008.


Karl BARAQUIN
Pianiste
chef de chant

Après une formation de pianiste à l’École normale de musique et d’histoire de la musique au Conservatoire national supérieur, Karl Baraquin participe aux rencontres internationales de Bayreuth où il travaille sur l’œuvre de Mahler et de Wagner avec le musicologue Constentin Floros.

C’est à partir de là qu’il oriente son activité vers le chant et la relation avec les chanteurs. Baryton lui-même et cherchant à servir tant comme pianiste que comme chanteur la tradition du chant lyrique, il est aussi compositeur d’œuvres vocales éditées aux éditions musicales Regia : mélodies sur des poèmes célèbres de Verlaine tels que Colloque sentimental, La Lune blanche, Le Pont Mirabeau de Guillaume Apollinaire,  ainsi que des lieder inspirés par la poésie romantique allemande : Goethe, Eichendorff, mais aussi par des auteurs contemporains tels que Else Lasker-Schüler et Thomas Bernhard. Ses compositions instrumentales font une large part aux pièces pour piano dont certaines utilisent des éléments du ragtime et du jazz.


Yves MEIERHANS
Pianiste
chef de chant

Après des études de piano et d’écriture sanctionnées par un prix de piano et de musique de chambre de la ville de Paris, Yves Meierhans se tourne rapidement vers l’accompagnement. Il collabore de longue date avec le Groupe Lyrique et accompagne la classe de chant de l’AAS du ministère de la Culture depuis 2002. En plus d’une activité de musique de chambre, il participe à de nombreuses productions parmi lesquelles on peut citer La Flûte enchantée et Nabucco aux Blancs Manteaux, Ève de Massenet à l’Oratoire du Louvre, ainsi que la création du Requiem pour un déporté de Chrystel Marchand à Beauvais. Il a récemment créé avec les auteurs F. Andrieu et F. Obé L’Envers du décor à Paris, repris au Festival d’Avignon 2008.