Rita (ou le mari battu)
Opéra bouffe en un acte de Gaëtano DONIZETTI

sur un livret de de Gustavo Vaéz

Mise en scène et scénographie : Alain KHOUANI
Lumières : Pierre DAUBIGNY
Pianiste-chef de chant : Karl BARAQUIN

Rita : Nora KETIR (soprano)
Gasparo : Gilbert LEMASSON (baryton)
Peppe : Pascal BRISSET (ténor)



Note d'intention du metteur en scène :

" Rita ou le mari battu ", opéra en un acte composé en 1841 par Gaetano Donizetti, sur un livret en français de Gustave Vaëz, est une œuvre bien connue dans sa traduction italienne. Nous vous en proposons la version originale française telle  qu’elle fut crée à Paris à l’Opéra Comique en 1860. Dans l’auberge nommée " Chez Rita ", la patronne bat son deuxième mari. Or, un jour, revient le premier mari que l’on croyait mort. Autrefois, c’était lui qui la battait sur le thème : "qui aime bien, châtie bien". Rita se retrouve donc avec deux maris. Deux maris, c’est un de trop. Lequel garder ? Rita est une femme moderne, émancipée, qui a pris sa vie en main et la mène tambours battants. C’est dans une auberge des années 1950/60 que j’installerai cette intrigue conjugale, années où les germes de la revendication féminine commencent à se faire sentir. Une auberge  transformée  en  " Dîner " restaurant  à l’américaine aux couleurs acidulées, écrin de cette nouvelle Rita.




Alain KHOUANI
Metteur en scène

Comédien et metteur en scène, formé par Annie Noël, Vera Guérova, ancienne Comédienne de Stanislavski, Alexandre Markov et Valentine Beletskaïa de l’Institut théâtral de Saint-Pétersbourg. Il a joué Dostoïevski, Tchekhov, Sénèque, Euripide, Eschyle ,P. Sevak, Shakespeare, Brecht et des auteurs contemporains. Il est titulaire de la Licence d’Etudes Théâtrales. Il a joué à Saint-Pétersbourg dans les Frères Karamazov de Dostoïevski et les Méfaits du tabac de Tchekhov mis en scène  par Alexandre Markov. En France, il joué dans L'herbe rouge de Boris Vian mis en scène par Valérie Pujol, Peines d'amours perdues de W. Shakespeare, L'Ultime chant de Troie mis en scène par Simon Abkarian, Faut pas payer de Dario Fo mis en scène par Fernand Mendez, La bonne âme de Setchouan de Bertold Brecht  mis  en  scène  par  Irina  Brook. Avec  la  Cie  de  danse  Yeraz  il  a joué   à l’Olympia en tant que danseur et comédien dans le spectacle Parfum d’Arménie  chorégraphié  par Christina Galstian,  L’Objet invisible de Benoit Fourchard mis en scène  par Hélène Hoffmann, Gibier d’élevage de Kenzoburo Oé mis en scène par Tiina Kaartama, Animaux Carnivores écrit et mis en scène par Cristian Soto au Théâtre de la place à Liège (Belgique), Gariné opéra-bouffe de Dikran Tchouhadjian mis en scène par Gerald Papasian - direction musicale Vincent Bozom, Candide de Voltaire (Masque)  mis en scène par Raphaël Biancotto et Cymbeline de W. Shakespeare mis en scène par Hélène Cinque au Théâtre du soleil.








 




YouTube Video





Crédits photos : Marylène Eytier