2012
L'Opéra de quat'sous
Texte de Bertholt BRECHT
Musique de Kurt WEILL
basé sur la traduction d'Elisabeth HAUPTMANN
de "L'Opéra des Gueux" de John GAY
Traduction française de Jean-Claude HEMERY
au Théâtre Déjazet

Direction musicale : Laurent ZAÏK
Mise en scène : Alain PATIES
Chorégraphie : Francesca BONATO
Scénographie : Laure SATGE
Costumes : Danielle BARRAUD
Lumières : Lionel SPYCHER
Pianistes chefs de chant : Karl BARAQUIN, Yves MEIERHANS

Production déléguée : La Société Littéraire
Production Exécutive : Le Groupe Lyrique
avec la participation de
La Société Symphonique et Chorale
La Compagnie du Message
Le Club Musical




Distribution :
Jonathan Jeremiah Peachum : Yann BRETT
Celia Peachum : Stéphanie LASSUS-DEBAT
Polly Peachum : Nora KETIR
Macheath dit "Mackie-le-Surineur" : Jean-Marie JUHEL
"Tiger" BROWN : Gilbert LEMASSON
Lucy : Blandine CORNE

Chœur :
Jenny-des-Lupanars : Catherine SIMON-VERMOT
Mattthias-Fausse-Monnaie : Daniel FAURE
Walter-Saule-Pleureur, Filch: Loïc GUIGNOT
Jacob-les-Doigts-Crochus : Claude Teyssedre
Robert-la-Scie : James GODET
Eddy, Smith: Michel POIROT
Jimmy : Emmanuel RUTH
Révérend Kimball, chanteur de complainte : Didier LOZE
Vixen : Françoise JAUSSINT
Dolly : Danielle LATCHIMY
Betty : Fabienne LALISSE
Les putains : Martine ANERILLES, Loredana BERNARDINI,
                    Viviane CAMPANA, Danielle TOURRIER

Domestiques : Francine CARTON, Sophie CASASNOVAS

"Mesdames et messieurs, vous voyez devant vous l'un des derniers représentants d'une classe appelée à disparaître. Nous autres, petits artisans aux méthodes désuètes, qui travaillons avec d'anodines pinces-monseigneur les tiroirs caisses des petits boutiquiers, nous sommes étouffés par les grandes entreprises appuyées par les banques. Qu'est-ce q'un passe-partout, comparé à une action de société anonyme ? Qu'est-ce que le cambriolage d'une banque, comparé à la fondation d'une banque ? Qu'est-ce que tuer un homme, comparé au fait de lui donner un travail rétribué ? Sur ces mots, concitoyens, je prends congé de vous. Je vous remercie d'être venus. Certains d'entre-vous m'étaient très chers. Que Jenny m'ait dénoncé, cela m'étonne beaucoup. J'y vois la meilleure preuve que le monde reste égal à lui-même. C'est un concours de circonstances malheureux qui m'a fait tomber. Bon, je tombe."
(Extrait de l'Opéra de quat'sous - Bertholt Brecht - 1928)


Note d'intention :
Lorsque, en 1928, Brecht termine l'adaptation de l'Opéra des Gueux de John Gay pour en faire l’œuvre que nous connaissons aujourd'hui, a-t-il imaginé que quatre-vingts ans plus tard, sa pièce serait le portrait criant de notre société ? L'on y décrit avec précision la décrépitude sociale, l'avancée du capital au détriment des revenus du travail et les luttes pour sa survie de toute une tranche de la population. La modernité de cette œuvre est troublante et visionnaire. Dans cette pièce se débattent flics et prostituées, bandits et midinettes éprises du séduisant Mackie. La seule morale est celle de la survie. Tout est permis, aucun jugement de valeur ne règne. On peut trahir, voler, tuer : c'est pour la cause. Cette micro-société a ses propres valeurs, ses propres codes. Chacun cherche à tirer ses épingles du jeu. La trahison est de mise, les règles et l'ordre de la société bourgeoise n'y ont pas leur place. C'est à la fois cru, cocasse, drôle et cruel.

Alain PATIES
Metteur en scène

Spécialisé dans la mise en scène de spectacles lyriques et musicaux il aborde tous les répertoires allant du baroque au contemporain. Il a travaillé pour de prestigieuses maisons d'opéra telles que l'Opéra de Paris, l'Opéra Comique, l'Opéra de Monte Carlo, Le Hebbel Theater, Le Hamersmith, les opéras de Bordeaux, Toulouse, Tours, Avignon, etc. Parallèlement à ce travail essentiellement axé sur le répertoire, il s'essaie régulièrement à des formes théâtrales et lyriques plus audacieuses, défrichant des partitions  moins souvent représentées, ou créant des œuvres inédites qu'il destine à des lieux plus intimes ou à des publics moins habitués aux codes du monde lyrique. L'essentiel de ce travail s'opère souvent dans le cadre de la Péniche Opéra, compagnie nationale de théâtre lyrique et musical. Il a pour projet de réaliser la mise en scène du spectacle Elle est pas belle la vie, création contemporaine de Bouchot d'après les Nouvelles Brèves de Comptoir de Jean-Marie Gourio à la Péniche Opéra, La Voix humaine de Poulenc au Japon, Aïda au Qatar ainsi que Madame Butterfly à Abu Dhabi et au Liban.


Crédits photos : Objectif Image
Photographes : Denis Dugas, Michel Brisson, Rozenn Dupré